MIA DO ATIWO JUILLET 2018

Cet été,  c’est Lucia et Freeman Boucher qui ont suivi le projet « Mia do atiwo » sur le terrain.

Les rencontres :
Le samedi 7 juillet, nous avons discuté avec Dick Kokoroko, le président du groupement Novissi de Kuma Apoti. Il nous a fait visiter la pépinière puis nous avons décidé d’organiser un rendez-vous le lendemain avec toutes les personnes du groupement.

Le dimanche 8 juillet nous avons donc rencontré le groupement Novissi au complet. Après les salutations et les présentations, il eut beaucoup de discussions sur le projet. Des problèmes se posent et des solutions se trouvent. La pépinière contient moins d’arbres que l’année dernière due à une grosse donation pour un terrain désert situé à Agou (l’échange, s’est fait par le biais du groupement d’Agou). Hodo Yao a proposé son terrain en prêt au groupement pour qu’ils puissent y faire un arboretum. 

Nous leur avons ensuite donné les fiches de plants, qui ont été très apprécié. Il a été dit qu’il faudrait les traduire en éwé. La rencontre, s’est terminée par un grand repas et les rendez-vous pour la visite des terrains et la plantation d’arbres ont été posé.

Le mardi 10 juillet, nous sommes parti à Kpalimé rencontrer le secrétaire et le chargé de projet (Yawo et Dominique). Nous avons discuté de leurs missions et des problèmes qu’ils rencontraient. Le secrétaire Yawo a fait une formation sur l’artemisia (plante utilisée pour soigner le paludisme). Il a été dit qu’il enseignerait aux deux groupements la manière dont il faut  cultiver la plante, car celle-ci est très difficile à faire pousser. Dominique lui est chargé de récupérer des graines pour ensuite le donner à yawo et aux groupements pour qu’ils puissent réaliser des grainothèques. On nous a remis un contact au Ghana pour récupérer des graines de plantes rares.

Le vendredi 13 juillet, nous avons rencontré le groupement la Persévérance d’Agou Nyogbo. Après les salutations et les présentations, nous discutons de la situation du groupement. Les enjeux sont différents  à Agou. Ici ils ont 25 hectares à reboiser, c’est un prêt de la chefferie. Après la discussion, ils nous ont fait visiter leur pépinière. Elle est principalement composée de plants de Fraké, un bois d’œuvre qui pousse vite. Après cette visite, nous avons défini une date pour une prochaine rencontre pour visiter le terrain et participer à la plantation d’arbres.

Pendant tout le voyage, nous avons fait connaissance avec les villageoi-se-s, la population locale. À chaque rencontre, nous effectuons des rites de salutations traditionnelles. Ils établissent le respect mutuel et permettent de mettre en place une relation de confiance.

Visite des terrains et plantation des plants :
Le lundi 9 juillet, le groupement Novissi de Kuma Apoti nous a fait visiter les champs où ils ont fait des plantations l’année dernière. 

Ces champs leurs appartiennent, ils cultivent dessus et ils sont très différents les uns des autres.

Le premier champ que nous avons visité est celui de Dick et de sa femme Dami. C’est un champ de café. Ils y ont planté des frakés, des kolatiers, des cedrelas et des acacias. Le cedrela et l’acacia sont des arbres fertilitaires qui fournissent du bois de chauffe. 

Ils ont été planté au centre du champ.

Le deuxième champ est celui de Mawuli. C’est un champ de bananiers. Il l’a entouré de plants de frakés et de faux tecks.

Les visites du jour se finaliseront dans le champ de Franck. C’est un grand jardin où il fait pousser beaucoup de légumes et aussi du riz. Il y a planté des frakés, des corossoliers, et du poivre de guinée. Il a aussi entouré son champs d’une clôture végétale faite à partir de branches d’une plante qui se régénère rapidement, afin de se protéger des animaux.

Le jeudi 12 juillet, nous sommes partis récupérer des plants dans la pépinière de Novissi (plants de neems et de cedrela principalement). La mission était de les planter aux abords d’un champ collé à une petite route. Les outils qui ont été utilisés étaient la pioche, la houe et le coupe-coupe. Avant de planter, il faut désherber, dégager un espace pour permettre aux plants de pousser sans encombre. Puis il faut creuser un trou, introduire la plante dedans et refermer. Il n’y a pas eu besoin d’arroser car nous étions en saison des pluies. 

26 plants ont été mis en terre.

Nous sommes ensuite parti en faire une randonnée pour visiter d’autres champs et les paysages aux alentours. Yao nous a fait visiter le champs qu’il mettrait à disposition du groupement pour faire l’arboretum. Ils nous ont aussi emmené visiter une grotte en flanc de montagne qui surplombe une vallée du Ghana.

Le mardi 24 juillet, nous sommes de retour à Agou pour visiter le terrain du groupement la Persévérance. Nous avons pris quelques plants de papayer pour les planter sur place. Nous avons beaucoup marché avant d’y arriver. Sur le chemin, nous avons pu observer la désertification très importante de cette région, il y a beaucoup de champs et très peu d’arbres.

La parcelle de terre étant immense (25 hectares), le groupement l’a divisée en plusieurs lots de plantations. Nous avons commencé par visiter un lot où ils y ont principalement planté des anacardiers l’année dernière. Mais durant la saison sèche (en décembre), une partie a brûlé. Ils ont donc dû recommencer les plantations cette année sur ce bout de terrain. Nous avons parcouru l’ensemble du terrain où on y trouve principalement des plantations vivrières. Nous nous sommes arrêté dans un lot où ils avaient planté des acacias deux ans auparavant. Entre chaque arbre, on pouvait observer des plants de maniocs. Les acacias avaient déjà atteint au minimum 3m de haut.

En tout, le groupement a effectué, en 2 ans, des plantations sur 5 hectares.  Pour la suite ils aimeraient réaliser d’autres projets sur le terrain, comme l’installation d’un rucher ou d’un poulailler. L’année prochaine ils planteront des frakés à côté des acacias. Au final, dans 5 ans une grande forêt refera surface.

Voici la liste des plantations que le groupement a réalisé sur le terrain en deux ans : 

Acacia, Oranger, Anacardiers, Neems, Cure-dents, Etso, Cedrela, Corossoliers, Eyi, Papayers. »